La Démocratie est en danger

Réflexions autour des résultats des élections départementales et régionales de juin 2021.

Nos dirigeants, tant aux plans national, régional que départemental ne représenteront bientôt plus qu’eux mêmes.

En effet, aux lendemains des seconds tours, malgré les scores « ronflants » qu’ils font valoir, notamment face à l’extrême droite, AUCUN n’est représentatif de la population, AUCUN n’obtient l’assentiment d’au-moins 50 % des corps électoraux concernés.

Le constat démocratique est affligeant.

Voyons un peu.

Les départementales.

Canton d’Ollioules (2nd tour) : 36 132 inscrits, 12 965 votants, donc 23 167 abstentionnistes.

L’abstention représente 64,12 % des inscrits.

La participation est donc de 35,88 %.

Si on enlève les votes blancs et les nuls (qu’en outre notre démocratie néglige), le pourcentage des votes exprimés est réduit à 34,31 %.

Le binôme Bénéventi-Quilici, avec 67,73 % des voix exprimées sur le canton, recueille « l’adhésion » de 8 396 électeurs.

Sauf que le binôme Bénéventi-Quilici n’est élu qu’ avec 23,28 % du corps électoral.

Et donc, plus de trois-quarts des citoyens majeurs et inscrits n’adhèrent pas aux idées des vainqueurs !

Ceci dit cela n’arrive pas que sur notre canton. C’est la même chose partout ailleurs.

Si l’on se réfère à l’ensemble du Var (2nd tour) : 796 122 inscrits, 278 833 votants, donc 517 289 abstentionnistes.

L’abstention représente 63,60 % des inscrits.

La participation est donc de 36,40 %.

Si on enlève les votes blancs et les nuls, le pourcentage des votes exprimés est réduit à 33,05 %.

Les binômes élus de Droite qui se targuent d’être « largement majoritaires », avec un score officiel global de 57,71 %, recueillent « l’adhésion » de 151 900 électeurs et obtiennent 40 sièges sur 46.

Mais, ils ne sont élus qu’avec 21 % du corps électoral.

Et donc 8 Varois majeurs et inscrits sur 10 se retrouvent « hors-jeu » !

Mais Monsieur le Président du département et sa majorité pourront ainsi mener, leur politique, à leur guise !

Pour ce qui concerne les élections régionales (2nd tour) : 3 581 337 inscrits, 1 319 346 votants, donc 2 261 991 abstentionnistes.

L’abstention représente 63,16 % des inscrits.

La participation est donc de 36,84 %.

Si on enlève les votes blancs et les nuls, le pourcentage des votes exprimés n’est plus que de 34,33 %.

Et la Droite avec un score officiel de 57,30 % enlève 84 sièges sur 123, tandis que son extrême, avec 42,70 % obtient 39 sièges.

Mais en fait, là encore, Monsieur Muselier et son équipe ne représentent pourtant que 21,10 % des inscrits, tandis que l’extrême droite n’en représente que 15,73 %.

Croirons nous vraiment que Monsieur le Président de la Région, malgré les conditions du vote, et malgré sa sous-représentativité (1 électeur sur 5), n’appliquera pas sa seule politique ?

Et que penser du niveau national ?

Monsieur Macron (second tour 2017) avec un score de 66 % des votes exprimés ne représente que 43,61 % des inscrits (moins de un Français sur deux) tandis que Madame Le Pen avec 33,90 % des votes exprimés ne représente que 22 % des inscrits (un peu plus de 1 sur 5).

Pourquoi avons nous jugé bon de vous soumettre cette analyse ?

Pour remettre à leurs justes places les représentants élus du Peuple.

Pour, peut-être, inciter nos concitoyens à la réflexion et au vote.

Pour, on peut toujours rêver, exiger la prise en compte du vote blanc ou nul, voire (mais c’est un vaste débat) l’instauration du vote obligatoire (comme cela est le cas pour les élections sénatoriales avec les grands électeurs).

Le Débatteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.