Tribune de l’opposition, juillet 2022

A l’heure où nous écrivons ce bulletin, les scientifiques lancent l’alerte :
La France devrait s’apprêter à vivre une canicule pouvant dépasser celle de 2003 et ceux qui
affirment sur un ton rassurant que nous allons nous adapter au changement climatique sont
irresponsables. Les enjeux sont des enjeux de transformation de nos infrastructures collectives, de
nos institutions, de nos modes de vie etc.
C’est pourquoi, dès le lendemain des élections législatives, quarante scientifiques ont proposé aux
députés qui le souhaitaient une formation accélérée aux enjeux climatiques et environnementaux.
Ollioules, une fois de plus, au risque de nous répéter, doit se pencher sérieusement sur la question et
anticiper.
Quelles solutions pour rafraîchir un centre-ville hyper minéralisé, protéger la population, les
animaux domestiques mais aussi la faune sauvage lors d’événements naturels extrêmes (canicules,
feux de forêts, inondations…), sensibiliser la population à un mode opératoire en cas d’urgence,
développer à grande échelle l’autonomie alimentaire et soutenir les agriculteurs, stopper le
bétonnage face à la pression foncière… ?
Que cela ne nous empêche pas de profiter sans modération de notre été à Ollioules avec les
concerts, expositions, fêtes, conférences, bals et théâtre, tout en n’oubliant pas que les enjeux du
climat et de la biodiversité dépassent tous les clivages.

Claudie Cartereau

Christian Bercovici

Conseillers municipaux de la minorité à Ollioules

Poème de Christian

Là le béton prospère,

Tandis que se désespèrent

L’agriculture et le solaire.

Durant ce temps, le bruit

Grandit

Envahit.

Le centre ville

Se recroqueville.

Torpeur  fébrile.

Morne tristesse

Dont n’a de cesse

La jeunesse.

Que faire alors ?

Quels efforts ?

Coquin de sort ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.