Tribune de l’opposition

Voici le texte paru dans le dernier Ollioules infos. Le texte initialement prévu traitait du vote du budget et des taux d’imposition. Il nous fallait faire une mise au point concernant notre tribune.


“Nous écrivons ces lignes le 20 avril 2022, pour le futur n° 127 de “Ollioules info”, alors que vous
les lisez fin juin-début juillet (la date de parution ne nous est jamais communiquée par le directeur
de la publication). Pour des raisons lui dit-on “techniques”, il est demandé à la “minorité” de
déposer son “quart de page”, généreusement octroyé par la “majorité, plusieurs semaines à l’avance.
Eh bien, la “minorité” trouve cela particulièrement agaçant, le terme est faible, d’autant plus que la
Rédaction du magazine municipal s’octroie un droit de critique sur le contenu du texte. Critiques sur
lesquelles la “minorité” n’a, bien sûr, aucun droit de réponse….si ce n’est un trimestre plus tard.
Bonjour la réactivité, l’équité et la démocratie !
L’ultime exemple en date ? Le dernier magazine (n° 126) où nous nous réjouissions de la création
d’une ZAP (Zone Agricole Protégée), tout en déplorant la menace qui pèse sur l’AMAP les Olivades
(projet du TCSP/BHNS) et la disparition des dernières terres fertiles du quartier St Roch (17900 m2)
sous le béton d’immeubles d’habitation.
A l’heure de la demande du “bon produit”, du “local” et du “circuit court”, on est en droit de se poser
la question, ô combien existentielle, de la cohérence environnementale des deux projets dits St Roch
1 et 2.
Et n’en déplaise au rédacteur de l’article de la “majorité”, nous sommes agréablement surpris de voir
que la “préservation des terres agricoles est une priorité” à Ollioules.
En outre, sans rentrer dans une polémique stérile, tant au sujet du “logement social” que du “repli
sur soi”, il serait pertinent et tout-à-fait logique, pour ne pas dire démocratique, que la “majorité”
envoie ses futurs articles à la “minorité”, comme elle l’y contraint pour de fallacieuses “raison s
techniques”.
En espérant que la majorité sera à l’écoute de ce mécontentement exprimé.
Vous pouvez vous informer et vous exprimer sur notre site Le Débatteur : https://ledebatteur.fr”
Claudie ZUNINO CARTEREAU
Christian BERCOVICI
Conseillers municipaux de la minorité à Ollioules

Cette fois-ci, le délais de parution d’Ollioules infos est moindre.

Voici le texte que nous avions prévu à l’origine :

“Chères Ollioulaises et chers Ollioulais,

Lors du conseil municipal du lundi 11 avril, la majorité a voté son budget et ses taux d’imposition. Nous, la minorité, avons voté contre ce budget et nous allons vous en donner les raisons :

– la première est le climat d’incertitude générale avec la crise en Ukraine, la crise sanitaire, le prix des énergies, la baisse des dotations de l’État, la capacité de la métropole à subventionner les investissements… Dans ce contexte, la prise de risque concernant des investissements très lourds pour la ville, nous semble peu raisonnable. Pour compenser tout cela, une hausse de la fiscalité locale est prévue alors que les particuliers doivent déjà faire face à l’augmentation des prix du carburant, de l’électricité, des denrées alimentaires… ce sera encore une charge supplémentaire !

– la seconde raison vise le projet Pichaud dont une partie est située en zone inondable. Afin d’apaiser notre cœur de ville, soumis aux heures de pointe à une circulation déjà compliquée et à la pollution engendrée par celle-ci, il eut mieux valu prévoir une petite forêt urbaine en bord de Reppe permettant à tous de se détendre, de se retrouver après le travail, l’école des petits ou lors de la promenade des plus âgés. De plus, un seul projet foncier, le Grand Projet Urbain, aurait permis de mieux gérer les aléas inhérents aux travaux et d’apaiser la grande inquiétude des commerçants qui attendent certainement des compensations et des aides pour les désagréments qu’ils pensent subir.

– enfin, dans ce budget manque l’engagement de notre ville de prendre sa part pour faire face à l’urgence climatique au service d’une profonde et sincère transition écologique : pourquoi ne pas prévoir des panneaux photovoltaïques sur le toit de nos gymnases et proposer la création d’une énergie citoyenne avec l’aide de l’ADEME ? Comment convaincre le département pour rattraper notre retard en matière de pistes cyclables sécurisées et continues ? …

Afin de poursuivre cette lecture, vous pouvez nous retrouver, sur notre site : https://ledebatteur.fr

Claudie ZUNINO CARTEREAU

Christian BERCOVICI

Conseillers municipaux de la minorité à Ollioules

Alternative de la gauche et des écologistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.