Bienvenue à la rue Verte

Récemment pour quelques raisons d’ordre privé, je me suis retrouvée à Paris dans le 12 e arrondissement. A ma grande joie, tout autour de mon hôtel, j’ai découvert en pleine ville, un jardin aux milles essences, des fruitiers où bourdonnaient une multitude d’abeilles, des oiseaux qui chantaient, des poules picorant de-ci de-là. Sur un présentoir un livre expliquait ce qu’était la rue Verte.

Le grand jardin de la rue Verte

Très vite, je suis partie à la découverte de ce jardin et de la rue dont les trottoirs étaient en partie libérés du bitume et la nature reprenant ses droits, les arbres n’étaient plus étouffés par l’asphalte mais profitaient de la présence des herbes folles tout autour de leur tronc, des vasques en forme de cylindre, décorées façon nature, regorgeaient de plantations diverses.

J’ai décidé d’en apprendre plus sur cette rue si particulière, un havre de paix et de verdure au cœur du milieu urbain :

Il s’agit, en fait, du centre Paris Anim’ Maurice Ravel géré par la Ligue de l’enseignement en partenariat avec la mairie et différents bailleurs sociaux. L’objectif est de créer une dynamique locale dans cet arrondissement.

Ainsi, les habitants du quartier, petits et grands, peuvent se réapproprier des espaces verts à travers un programme d’actions citoyennes de revégétalisation et d’embellissement de leur quartier.

Les objectifs de la rue Verte sont nombreux :

“Sociaux :

  • Contribuer au dynamisme du tissu social dans le quartier
  • Impliquer les habitants dans l’aménagement du territoire urbain, les rendre acteurs de l’embellissement de leur cadre de vie
  • Faire émerger de nouveaux lieux d’échange et de convivialité pour les Parisiens
  • Renforcer l’identité du quartier, participer à changer le regard sur le quartier

Environnementaux

  • Aménager des milieux favorables à la faune et à la flore sauvages, agir en faveur de la préservation de la biodiversité
  • Valoriser les déchets urbains

Paysagers

  • Embellir l’espace public
  • Diversifier les paysages

Educatifs et récréatifs

  • Partager le plaisir de consommer des denrées alimentaires biologiques et produites localement
  • Former les Parisiens à l’écologie urbaine, les initier au jardinage écologique, à la préservation de la biodiversité ordinaire
  • Promouvoir les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, encourager l’économie sociale et solidaire, engager une réflexion autour de la place de l’agriculture urbaine
  • Mener des projets transversaux mêlant approches environnementales et artistiques afin de toucher les sensibilités de chacun(e).”

Depuis 2012 le Centre Paris Anim’ Maurice Ravel a créé de nombreux événements et diverses actions comme des journées d’éco-pâturage et des déambulations festives, des plantations de fruitiers, la création d’une mare, la fabrication d’un enclos à poule, la réalisation d’une fresque sur la façade du centre Maurice Ravel avec fabrication de mosaïques par les habitants, un jardin partagé, des jardins pédagogiques (potager, verger, jardin sauvage), un rucher pédagogique.

Dans l’une de nos ruelles du centre-ville à Ollioules, les habitants ont pris l’initiative de planter de jolies fleurs dans des jardinières. Ainsi, ils se sont réappropriés l’espace public pour leur plus grand plaisir ainsi que pour le notre.

Encourager ces initiatives et permettre aux petits comme aux grands d’embellir leur lieu de vie, de partager des expériences, d’apprendre ou de retrouver les gestes simples en symbiose avec la nature, c’est mettre aussi du baume au coeur, un peu de chaleur humaine et de fraternité dont nous avons vraiment besoin.

Alors pourquoi pas une rue Verte à Ollioules ?!

http://www.animravel.fr/pages/Presentation-generale_article-251.html

Claudie Cartereau pour le Débatteur

2 réflexions sur « Bienvenue à la rue Verte »

  1. Merci pour ton commentaire qui pose des problèmes essentiels : Comment préserver notre lien étroit avec la nature , l’encourager et le favoriser en milieu urbain ? Comment protéger la biodiversité qui fait face à un effondrement terrible ? Ainsi proposer la désimperméabilisation des cours d’école, et c’est ce qui va se passer à Ollioules dès la rentrée de septembre pour la maternelle les Oliviers (seront oubliés les revêtements plastiques et le bitume) fait partie des solutions. Les enfants vont pouvoir profiter pleinement de leur cour et satisfaire leur esprit de curiosité à la découverte d’éléments naturels.
    La Chine avait sacrifié de vieux quartiers entiers, lors des jeux olympiques de Pékin. Aujourd’hui, de tels projets écocides et inhumains sont à proscrire et condamner. Au contraire, il faut préserver le patrimoine, les arbres centenaires, trouver d’autres formules respectueuses de l’environnement et des résidents.
    Amicalement
    Claudie

  2. Article intéressant.
    Mais attention au Green Washing sur Paris..ou tout autre ville.
    Pour un quartier vegetalise combien d autres sacrifiés pour les Jeux Olympique.s
    Combien d arbres longeants les nationales arraché car ces derniers avaient la mauvaise idée de traverser la route..
    Combien de micocoulier trônant dans les cours de récréations ont été remplacé par des revêtements en super plastique anti dérapant. .
    Oui à la vegetalisation des villes.
    Oui à la mauvaise herbe longeant les murs ,les trottoirs,
    Oui aux arbres ombrageant les places publics .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.